Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

PROLIFERATION DE LA CHENILLE PROCESSIONNAIRE DU PIN

C’est le bon moment pour lutter
contre son installation !

Depuis plusieurs années, notre Département fait face à la prolifération de ce nuisible et nous avons constaté, cette année en particulier, son installation sur Torfou.

Il n'existe pas actuellement de réglementation nationale de lutte obligatoire, mais compte tenu du danger potentiel que représente ce nuisible pour l’homme (les urtications provoquées par ces chenilles sont très gênantes pour l’adulte voire dangereuses pour les jeunes enfants, les personnes rencontrant des problèmes respiratoires et les animaux), il convient de lutter contre sa présence sur notre territoire.

Il existe différentes méthodes de lutte contre ce nuisible (mécanique, biologique ou chimique) selon le cycle de vie de cet insecte qui se présente ainsi :


En hiver (jusque mi-mars), les chenilles processionnaires, sous forme d’œufs, sont installées dans les cocons qu’elles ont tissés sur les branches des arbres (chênes et pins en particulier).

 

Un cocon de chenilles processionnaires

C’est donc le moment propice pour les éliminer par la méthode de lutte dite « mécanique » (qui s’avère être aussi la plus efficace)  : l’élimination des nids qui se sont développés dans les arbres.

Cette opération nécessite souvent du matériel adapté (nacelle pour atteindre les nids en hauteur, protections individuelles …..).

ATTENTION ! Ne prenez pas de risques inutiles.
Consultez les professionnels agréés qui sauront vous proposer la solution la mieux adaptée à votre situation.

Vous trouverez leurs coordonnées sur le site suivant : http://chenilles-processionnaires.fr/societe/91-Essonne.htm

Sur ce site, vous pourrez également tout savoir sur ce nuisible (son cycle de vie, ses prédateurs, et toutes les méthodes et périodes de lutte).

 

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Le traitement des ordures ménagères est une compétence de la communauté de communes « Entre juine et Renarde «  depuis 2006. Les communes de cette intercommunalité ,donc Torfou, sont à cet effet adhérente au SIREDOM.

(Syndicat intercommunal pour la revalorisation , l’élimination des déchets et ordures ménagères) . Ce syndicat est une structure très importante : 130 communes , 740 000 usagers et un budget annuel de 50 millions d’euros.C’est le deuxième syndicat de France pour cette activité.

La collecte « porte à porte » a fourni 340 000 tonnes de déchets divers (environ

461 kg par habitant et par an) auxquelles s’ajoutent les 100 000 tonnes

apportées en décharges par les usagers au cours de 440 000 visites.

Remarquons un net progrès :la réduction de la production de déchets est importante .En 2005  le ratio était de 565 kg par an et par habitant.(effet du compostage ??)

 

En juin 2014 le SIREDOM a élu un nouvel exécutif présidé par Mr Xavier Dugoin  . Le comité syndical se réunit environ une fois par mois ,chaque commune étant représentée par un délégué titulaire et par un délégué suppléant ,indépendamment de la taille  de sa population. Le bureau , composé du président et des vices présidents se réunit chaque semaine.Le personnel ,administratif et technique du syndicat comprend 38 agents

 

En 1993 ,le SIREDOM a conclu un bail emphytéotique administratif (BEA)

avec la societé d’économie mixe d’actions pour la revalorisation des déchets et

des énergies locales  (SEMARDEL) ,lui déléguant  la construction et l’exploitation d’un centre intégré de traitement des déchets (CITD) .Ce sera celui de Vert- le- Grand. Ce bail lie SIREDOM et SEMARDEL jusqu’en 2018.

Le syndicat est, à ce titre, actionnaire au niveau de 25% de la SEMARDEL.

D’autre part le SIREDOM gère un réseau de 15 déchetteries et de nombreuses bornes d’apport volontaires pour le verre et les emballages. Les déchetteries ont été repensées

et nous avons reçu fin 2014 les nouveaux badges qui nous en ouvrent l’accès.

 

La nouvelle équipe  en place a présenté des projets ambitieux pour les années à venir .Le premier concerne l’extension du réseau de déchetteries (la quinzième

vient d’être inaugurée à Ris Orangis.) Un investissement de 20 millions d’euros sur trois ans sera fait dans ce domaine.

Ensuite une sensibilisation des scolaires à travers des visites prises en charge par le syndicat : dès Paques 2015  environ quinze classes de CM1/CM2 pourront être accueillies une journée chacune sur le site. Le syndicat compte également créer des « chantiers citoyens » ,avec des groupes de 8 à 10 jeunes, encadré par des agents du SIREDOM,pour des interventions ciblées. (Opération Brisefer). Un projet nous concerne tous : le  développement du réseau de bornes  d’apport volontaires ,avec conteneurs enterrés .Le syndicat prend en charge l’installation

la gestion et l’entretien de la structure .Il souhaite en installer 40 nouvelles par an.........

Il faudra réfléchir pour savoir si nous sommes intéressés à Torfou.

 

De nombreux progrès restent à accomplir pour atteindre les ambitieux objectifs fixés

par le grenelle de l’environnement ,mais le taux de 45% de recyclage  déja atteint  pour

les OM est très encourageant. Enfin ,comme à l’origine de tout il y a notre porte monnaie

une  petite bonne nouvelle : pour la communauté de commune « entre Juine et Renarde »,le budget 2015 prévoit une dépense de 1 451 681€ pour le chapitre « déchets » (Collecte +

traitement) soit 87,50€ par habitant .....(au lieu de 90,12€ en 2014).

 

 

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Investigation sur les réseaux d'eau usées, pluviales et potables du 29 Août au 30 Décembre 2022 sur l'ensemble de la commune de Torfou