Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

 

 

Communiqué de presse

29 août 2018

 

 

Fin du régime de sécurité sociale des étudiants :

de nouveaux réflexes à adopter dès la rentrée 2018 !

 

Dès le 1er septembre 2018, les étudiants n’auront plus à se soucier de leur inscription auprès de l’assurance maladie obligatoire : en plus d’être automatique, elle devient gratuite, avec la suppression de la cotisation annuelle de 217 €.

 

D’ici la fin du régime de sécurité sociale des étudiants programmée pour le 1er septembre 2019 par la loi sur l’orientation et la réussite des étudiants, l’année universitaire 2018-2019 sera une période transitoire avec deux situations possibles pour l’étudiant, selon qu’il débute ou qu’il poursuive ses études.

 

Zone de Texte: La loi sur l’orientation et la réussite des étudiants (ORE)

L’article 11 de la loi n°2018-166 du 8 mars 2018 supprime le régime de sécurité sociale des étudiants d’ici à la rentrée universitaire 2019.

Nouveaux étudiants en septembre 2018 : une inscription automatique… et quelques bons gestes à connaître pour être mieux remboursé

 

Tout étudiant débutant ses études supérieures à la rentrée 2018 continuera d’être affilié à son régime de protection sociale actuel, le plus souvent celui de ses parents (régime général, régime agricole ou autres régimes spéciaux). Il n’aura donc aucune démarche particulière à effectuer puisque ses droits sont déjà ouverts.

 

En pratique, pour bénéficier d’une prise en charge optimale de ses frais de santé, il devra simplement adopter les bons réflexes de tout assuré, et notamment :

 

*    Créer un compte ameli sur le site ameli.fr ou sur l’appli ameli afin d’accéder à l’ensemble des services (notamment le suivi des remboursements mais aussi pour faire une demande de carte européenne d’assurance maladie, télécharger une attestation des droits à l’Assurance Maladie…).

*    Renseigner ou mettre à jour ses informations personnelles (adresse postale, numéro de téléphone, mail…) sur son compte ameli, ce qui permet à l’Assurance Maladie de lui fournir un service de qualité.

*    Envoyer son relevé d’identité bancaire (RIB) à sa caisse primaire d’Assurance Maladie (si ce n’est pas déjà fait) pour recevoir ses remboursements de soins.

*    Mettre à jour une fois par an et après chaque changement de situation sa carte Vitale dans les bornes installées dans toutes les CPAM, en pharmacie et dans certains établissements de santé. Elle atteste des droits à l’Assurance Maladie et contient des informations personnelles que l’assuré n’a pas à redonner par la suite aux professionnels de santé. Elle permet de bénéficier des délais de remboursement plus courts (une semaine au plus) liés à la télétransmission des feuilles de soins. 

*    Déclarer un médecin traitant (si ce n’est pas déjà fait) afin de bénéficier d'un suivi médical coordonné et être mieux remboursé. En effet, le médecin traitant est le mieux placé pour organiser un suivi de prévention personnalisé parce qu'il suit ses patients sur la durée et coordonne leurs soins.

 

 

Une année de transition pour les étudiants poursuivant leurs études

 

Les étudiants poursuivant leurs études resteront provisoirement dans leur mutuelle étudiante pour l’année 2018-2019. Cette prolongation se fera de manière automatique sans que les étudiants concernés aient à faire une démarche spécifique pour cela. Au 1er septembre 2019, ils basculeront automatiquement au régime général, excepté pour les étudiants de la LMDE dont la gestion du régime obligatoire a été confié au régime général le 1er octobre 2015,  et seront rattachés à la CPAM de leur lieu de résidence. A cette date, pour bénéficier d’une prise en charge optimale de leurs frais de santé, ils devront eux aussi adopter les bons réflexes de tout assuré (cf. supra).

     

 

 

Contact presse Caisse Primaire d’Assurance Maladie de l’Essonne :

Jean-Marc BOULY – 01 60 79 77 99 – Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Mars bleu 2018.

Le cancer colorectal, le dépister à temps peut vous sauver la vie.

 En France, le cancer colorectal se situe, tous sexes confondus, au troisième rang des cancers les plus fréquents (17 500 décès par an*). Ce cancer est la deuxième cause de décès par cancer chez les femmes (8496 décès par an*) et le troisième chez les hommes (9337 décès par an*).

Il est particulièrement fréquent à partir de 50 ans. Pourtant détecté tôt, il se guérit dans 9 cas sur 10.

 Le test de dépistage est simple, rapide (1 seul prélèvement) et se réalise à domicile. Il permet de détecter du sang dans les selles invisible à l’œil nu.

 L’ADMC 91 (Association pour le Dépistage des Maladies Cancéreuses  de l’Essonne) invite tous les 2 ans par courrier les hommes et les femmes de 50 à 74 ans à se rendre chez leurs médecins traitants pour retirer le test de dépistage.

 Le test est pris en charge à 100% par l’assurance maladie et les résultats vous sont envoyés ainsi qu’à votre médecin traitant.

 Dans 96% des cas, le test est négatif. Cela signifie qu’aucun saignement n’a été détecté. Il est très important de refaire le test 2 ans plus tard et de surveiller les signes d’alerte dans l’intervalle.

Dans 4 % des cas, le test est positif. Cela ne signifie pas que vous avez un cancer mais que du sang a été détecté dans les selles. Pour en identifier l’origine, votre médecin prescrit alors une coloscopie.

 A partir de 50 ans, puis tous les 2 ans, le bon réflexe, c’est de parler du dépistage du cancer colorectal avec votre médecin traitant.

 Pour plus de renseignements, consultez le site internet de l’ADMC 91 à l’adresse suivante: www.admc91.org ou contactez-nous par téléphone au 01 64 90 75 81 ou par mail à : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

* source « Les cancers en France en 2016 - L'essentiel des faits et chiffres (Février 2017) »

Association pour le Dépistage des Maladies Cancéreuses dans le département de l’Essonne
Centre Hospitalier de Bligny
CS 30365
91640 FONTENAY LES BRIIS
Tél: 01 64 90 75 81
Mail: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Autres liens :        
                          Institut National du Cancer (INCa)
                          Tutoriel du nouveau test

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Pour plus d'information, cliquer ici

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Le 18 juin :

Bonjour.

Après une belle journée de visite de sites troglodytiques et de trajets très confortables, les élèves de la classe de Torfou sont arrivés au centre.

Au programme: installation dans les chambres , repas, douches et petite veillée.. demain une belle journée au zoo de Doué la fontaine nous attend.

Cdt,

Catherine Michel.

Résultat de recherche d'images pour "image voyage scolaire"

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Le point de ramassage est situé à coté de la grande mare à Torfou.

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

En cette rentrée 2017, la caisse d’Allocations familiales de l’Essonne reconduit son opération « Ticket loisirs jeunes » (Tlj).

Ce ticket permet aux 6/15 ans (nés entre le 1er janvier 2002 et le 31 décembre 2011) de bénéficier d’une aide financière pour pratiquer une activité culturelle, artistique ou sportive de leur choix encadrée par des structures communales ou associatives, rattachées à une fédération ou bénéficiant d’un agrément "jeunesse et éducation populaire", de la Direction départementale de la cohésion sociale.

 

Le ticket est adressé automatiquement aux familles concernées par le dispositif dès lors que les conditions de droit sont remplies. 

 

Le dépliant du Ticket loisirs jeunes 2017 : cliquer ici